Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay


Elle s'appelait Sarah



Auteur :Tatiana de Rosnay
Editeur : Héloïse d'Ormesson
Collection : Littérature étrangère
Date de parution : 2 septembre 2010
Nombre de pages : 368 pages



Paris, mai 2002. Julia Jarmond, journaliste pour un magazine américain, est chargée de couvrir la commémoration de la rafle du Vel’ d’Hiv. Au cours de ses recherches, elle est confrontée au silence et à la honte qui entourent le sujet. Au fil des témoignages, elle découvre, avec horreur, le calvaire des familles juives raflées, et en particulier celle de Sarah. Contre l’avis des siens, Julia décide d’enquêter sur le destin de la fillette et de son frère. Soixante ans après, cela lui coûtera ce qu’elle a de plus cher.

Paris, le 16 juillet 1942 : la rafle du Vel’ d’Hiv’. La police française fait irruption dans un appartement du Marais. Le petit Michel, paniqué, se cache dans un placard, et sa grande sœur Sarah, dix ans, l’enferme et emporte la clef en lui promettant de revenir. Mais elle est arrêtée et emmenée avec ses parents.


Elle s’appelait Sarah, c’est l’histoire de deux familles que lie un terrible secret, c’est aussi l’évocation d’une des pages les plus sombres de l’Occupation. Un roman bouleversant sur la culpabilité et le devoir de mémoire, qui connaît un succès international, avec des traductions dans trente-sept pays.





Mon avis : 




Mon choix Je m'étais fixé un objectif de changer un peu mes lectures habituelles et j'avais choisi 2 livres : Au bonheur des dames d'Emile Zola et celui-ci. J'ai tout de suite été plus attirée vers ce livre parlant de la Seconde Guerre mondiale et plus précisément de l'Occupation et du Vél' d'Hiv'. '' J'aime '' lire ce genre de livre pour  tout simplement comprendre cette période noir de l'histoire.

La couverture on peut y voir une petite fille derrière une chaise. Son visage est plutôt neutre mais on peut lire dans ses yeux un peu d'inquiétude. Cette jolie fillette blonde aux yeux verts nous laisse penser qu'elle se prénomme Sarah.


Les personnages Julia, américaine et journaliste pour un journal américain, doit écrire un article sur la rafle du Vel' d'Hiv'. Elle va alors s'impliquer, elle et toute sa famille dans son enquête. Elle est ambitieuse et souhaite comprendre pourquoi cette époque est si "tabou". Le lourd secret de famille qu'elle va découvrir va changer sa vie à jamais.
Sarah est une petite fille d'une dizaine d'année, plutôt mature pour son âge. Lors de son arrestation avec sa famille, naïve - comme les petites filles de son âge - laisse son petit frère dans un placard avec une lampe torche et une carafe d'eau. Elle le regrettera toute sa vie.

Les chapitres sont en  alternance, un sur l'année 1942 avec l'histoire de Sarah et l'autre en 2002 avec Julia. Les premiers chapitres sur l'année 42 sont racontés du point de vue externe. On ne connaît pas les prénoms des personnages, ils sont alors désignés sous les terme de '' le père '', la mère '', '' la fillette''. On commence à savoir de plus en plus de chose sur cette famille '' mystérieuse " au fil de l'enquête que mène Julia. On différencie très bien les chapitres car un est écrit en italique - celui de Sarah - et l'autre normalement. 

Le destin... On sait très bien que cette famille de l'année 1942 est vouée à un destin tragique. On espère juste tout au long du livre, une fin magique, que tous se passe bien, qu'ils sent sorte sain et sauf, mais non, cette période de l'histoire est comme ça et restera encrée et les personnages n'en ressortiront pas indemne. 

L'auteure fait passer à travers son écriture tellement d'émotions et de sentiments qu'on a l'impression qu'elle a vécu ce qu'elle raconte ! Certes, cette histoire est inspirée de faits réels mais je pense vraiment que l'auteur à d'énormes connaissances sur le sujet pour arriver à toucher autant le lecteur. Durant tout le livre, j'avais, grâce à l'auteure, une facilité pour me mettre à la place  de Julia et son irrépressible envie d'en savoir plus, de comprendre l'histoire de Sarah, devenait la mienne. Grâce aux chapitres en alternance, j'ai toujours eu envie d'en connaître un peu plus sur la vie de l'une ou de l'autre; l'auteure a fait en sorte que chaque fin de chapitre comporte un peu de suspense. L'auteure écrit sans colère, ni haine ou jugement et raconte l'indicible de l'Occupation et de la déportation.

Mon ressenti Ce livre est juste magnifique et en même temps horrible ! Ce livre est une vrai roman coup de poing !  Il a réellement changer ma vie et ma vision des choses. Je me suis alors vraiment rendue compte de la situation dans les années 1940-1945 et l'horreur de ce qui s'est passé. Les larmes ont coulées, plus d'une fois. Je me suis très bien adaptée au changement de chapitres et d'époques.

Un dernier mot... L'auteure fait passer un message, certes dur mais ce livre m'a fait comprendre tellement de choses. J'ai très envie de lire d'autres livres du même auteur ! 

Ce livre est un véritable coup de coeur ! 



Commentaires

  1. Ce livre est dans ma PAL, tu me donnes envie de le sortir rapidement.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu presque tous les livres de l'auteur, mais celui ci reste mon préféré de Tatiana de Rosnay, c'est un gros coup de cœur! Le film est pas mal aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le film est semblable au livre, un vrai coup de poing pour moi ! :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Ils pourraient aussi vous intéresser :

Read & Like, le retour !

The air he breathes - Brittainy C. Cherry

- Mes lectures du moment : Marked Men - Nos faces cachées - La décision